TRIBUNES

Les tribunes des groupes politiques, sous la responsabilité de leurs auteurs.

Le règlement intérieur du conseil municipal, adopté le 29 septembre 2014, permet désormais à chaque groupe la diffusion d'une tribune web éventuellement différente de celle publiée dans le magazine.

La Tribune libre permet à toutes les tendances politiques représentées dans le Conseil municipal (qu’elles appartiennent à la majorité ou à l’opposition) de s’exprimer. Ce souci de démocratie implique la seule responsabilité des auteurs quant au contenu des articles présentés.
Jean-Didier Berger, Maire de Clamart.

UNION DE LA DROITE, DU CENTRE ET DES INDÉPENDANTS

Modification du projet de rénovation du stade Hunebelle : promesse tenue !

Rendre notre Ville toujours plus dynamique et agréable à vivre, cela passe notamment par le sport, les loisirs et des équipements à la hauteur des besoins de ses habitants. C’est avec cette ambition que nous avons pris l’engagement de rénover et de compléter le stade Hunebelle en profondeur il y a quelques années.

A l’écoute des Clamartois, nous nous sommes engagés, dans le cadre de la campagne, à amender le projet dans trois directions : 
-    réduire son envergure, 
-    accentuer sa dimension écologique 
-    et limiter le coût pour la ville. 

Merci aux Clamartois d’avoir choisi l’action et non l’immobilisme proposé par les autres candidats. 
Aujourd’hui, nous pouvons dire ensemble : promesse tenue !

Nous avons bien sûr gardé les budgets dédiés au sport et nous avons conservé des capacités de stationnement pour le public, les cars et les camions du marché, trois types de véhicules qui posaient jusqu’ici d’importants problèmes. Toutefois, en supprimant le commerce et en réduisant de plus de 30% la taille du parking initialement prévu, plusieurs millions d’euros d’économies ont été générées. 

Comme promis, nous avons réaffecté une partie de ces économies dans le renforcement de la dimension écologique de ce projet : plus grande autonomie énergétique avec l’installation de panneaux photovoltaïques, création d’un bassin pour récupérer les eaux de pluie, accroissement des surfaces de pleine terre pour l’infiltration des eaux dans le sol, place aux écomobilités avec plusieurs dizaines de places de stationnement vélo y compris pour les vélos électriques. 

Dès sa phase initiale, le projet était déjà très largement végétalisé et très protecteur de la forêt et des vues qui font le charme du site grâce à l’enfouissement de la majeure partie des équipements. Le parcours de santé prévu pour les coureurs bénéficiera aussi de ces améliorations. Cette place donnée à la nature, nous l’accentuerons encore avec la désimperméabilisation du projet et la plantation d’une double rangée d’arbres pour prolonger la forêt rue de Meudon, en lien avec le projet de piétonisation du centre-ville.

Enfin, s’agissant des financements : nous avons déjà le soutien du Département pour plus de 6,8 Millions d’euros et nous aurons en plus le soutien du Territoire qui va cofinancer le projet, en proposant de faire d’Hunebelle, puisque ce sera l’une des seules pistes d’athlétisme indoor de la région, un équipement d’intérêt territorial et un financement à hauteur d’au moins 20 Millions d’euros. La Ville sollicitera également la Région Ile-de-France sur ce projet. 

Naturellement, comme nous le faisons systématiquement, une concertation sera organisée avec les associations et les habitants à travers les Conseils de quartier.

Avec les actions complémentaires menées pour protéger et mettre en valeur la forêt, comme l’enfouissement des lignes à très haute tension dont les travaux avancent à grands pas, nous faisons tout pour que le Clamart que nous aimons réponde aux nouveaux besoins de ses habitants tout en préservant ce qui fait son charme et son histoire.

Alors que les Clamartois sont de plus en plus sportifs, le stade avait plus que besoin de renouveau. Nous sommes heureux que sa rénovation puisse désormais démarrer… en vert et pour tous ! 

 

Didier Dincher, Agnès Hartemann, Pierre Carrive, Nathalie Mangeard-Bloch, Philippe Saunier, Christine Genty, David Huynh

Stade Hunebelle : des évolutions forcées ?

Clamart Citoyenne se félicite des modifications annoncées par le maire au dernier conseil municipal. Il les avait évoquées à la suite de ses mauvais résultats au premier tour des élections. Mais contrairement à ce qu’il aime à dire, le second tour n’a pas validé son projet, puisque plus de la moitié des électeurs se sont prononcés pour une version alternative, plus proche des habitants.
Cependant nous regrettons qu’il n’aille pas plus loin et que la dimension sociale et familiale de cet équipement ne soit toujours pas abordée.
Nous resterons vigilants à ce que ces annonces, faites en pleine période électorale pour les régionales, se concrétisent.

Marseille, Lyon, Strasbourg, Bordeaux... : des exemples à suivre

Mesures d’aide aux plus démunis, lutte contre le logement indigne, recrutement massif pour les écoles et piétonisation de leurs abords, tarifs sociaux pour le stationnement, développement des transports en commun, aides aux petites entreprises, demandes à l’État de policiers supplémentaires... : dans ces villes, les choses bougent vite, pour améliorer le bien-être des habitants.
Ainsi Grenoble vient d’être désignée « Capitale verte européenne » 2022 par la Commission européenne pour récompenser ses réalisations passées et à venir.
Pourtant les maires des villes vouées à la congestion automobile, à la pollution de l’air, à la canicule, à l’hyper-bétonisation et la privatisation du service public sont bien prompts à les critiquer en sortant des petites phrases de leur contexte. Ils s’autoproclament même experts en écologie alors que depuis des décennies ce sont eux qui ont construit l’impasse dans laquelle nous nous trouvons. Comment leur faire confiance ?
À Clamart, par exemple, le contraste avec les villes voisines est saisissant : toujours aucune piste cyclable véritablement sécurisée, et un manque de bornes de recharge pour les véhicules équipés.

Des adjoints pour la forme ?

Lors du dernier conseil municipal, le maire a tenu à répondre lui-même à toutes les interventions de Clamart Citoyenne (SPLA Panorama, saturation des collèges, pistes cyclables, stade Hunebelle…). Pour les questions orales de fin de conseil adressées à ses adjoints, il a même prétexté que c’était inscrit ainsi au règlement intérieur. Il devrait le relire, car il n’en est rien. Nous serons donc ravis d’entendre les réponses de ses adjoints et adjointes lors du prochain conseil. Ils ont des délégations importantes. Pourquoi ne prennent-ils pas part au débat ?

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr
 

Stéphane Dehoche, Chantal Duvoid, Stéphane Astic, Silviane Dos Santos

 

ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS

Des familles Roms se sont installées près de la rue de Versailles à Clamart, avec une douzaine d’enfants, enfants qui ne sont pas scolarisés. Des associations caritatives leur ont porté une assistance, notamment alimentaire. C’est une situation difficile pour ces familles, mais aussi pour le voisinage qui peut y voir une gêne. Dans l’attente d’une solution, nous appelons Monsieur le Maire à aider à la scolarisation des enfants.

PCEAT, UN NOM BARBARE QUI PEUT AMÉLIORER VOTRE VIE !

Dans la perspective de l’adoption du Plan Climat Air Energie du Territoire (PCEAT), une concertation avec les habitants aura lieu dans les 11 communes du Territoire VSGP, dont Clamart. Pour que cette concertation et ce dialogue ne soient pas confisqués par quelques activistes technophobes et décroissants ou les climato-sceptiques, nous vous invitons tous à venir prendre part aux débats, et à défendre une vision positive de la transition écologique et de la protection de notre cadre de vie. Les dates seront communiquées sur le site de VSGP.

SOUTIEN À L’ARMÉNIE

La République d’Arménie est à nouveau prise dans les tourbillons les plus terribles de l’histoire, avec la guerre et son cortège de malheurs. La communauté arménienne de Clamart, et plus généralement de France, est bouleversée. En ces temps difficiles, nous voulons réaffirmer le droit des peuples à vivre en paix et avons une pensée toute particulière pour les habitants de la ville d’Artachat.
 

 

À la une