TRIBUNES

Les tribunes des groupes politiques, sous la responsabilité de leurs auteurs.

Le règlement intérieur du conseil municipal, adopté le 29 septembre 2014, permet désormais à chaque groupe la diffusion d'une tribune web éventuellement différente de celle publiée dans le magazine.

La Tribune libre permet à toutes les tendances politiques représentées dans le Conseil municipal (qu’elles appartiennent à la majorité ou à l’opposition) de s’exprimer. Ce souci de démocratie implique la seule responsabilité des auteurs quant au contenu des articles présentés.
Jean-Didier Berger, Maire de Clamart.

En 2014, les caisses étaient vides et la Ville de Clamart bien isolée voire fâchée avec ses partenaires naturels. 

Et pourtant ! Aucune augmentation d’impôt depuis 2014 et même 20% de baisse de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères. C’est le bilan financier de ces dernières années dans une ville qui investit toujours plus au bénéfice de ses habitants et de leur qualité de vie. 

Ce tour de force est rendu possible par la bonne gestion de la Ville, certes. Clamart, à l’initiative de notre maire, a surtout rétabli des liens avec tous nos partenaires. 
La Région, le Département et la Métropole et le Territoire Vallée Sud Grand Paris qui financent nos projets, comme la ligne à Très Haute Tension ou le stade Hunebelle financés à hauteur de plusieurs de dizaines de millions d’euros chacun. C’est le cas également pour le conservatoire, le Rond-Point du Petit Clamart (payé à 100% par le Département) le marché du Trosy, l’école maternelle des Rochers… et bien d’autres projets encore. 

Ce partenariat est également exemplaire avec l’Etat. Certes, il a fait le choix de baisser drastiquement les dotations des collectivités locales. Clamart a perdu plus de 50% de ses dotations en quelques années et a été privée de 35 millions d’euros depuis 2014. C’est considérable. Mais face à cette situation qui touche toutes les communes, nous avons établi des liens particuliers à travers lesquels l’Etat reconnaît la valeur de nos projets et les soutient financièrement. 

Après la signature du Contrat d’Intérêt National en 2016, qui a permis d’accélérer l’émergence du Panorama et du quartier Plaine Sud, l’enfouissement des lignes THT, la démolition des 3F notamment, Clamart reçoit plusieurs aides non négligeables. 2 169 500 € nous ont ainsi été récemment versés dans le cadre de l’aide à la relance de constructions durables. Notre action en faveur de la rénovation des écoles n’est pas oubliée, avec l’octroi d’un montant de 1 419 720 € de subvention de l’Etat pour la rénovation énergétique de l'école élémentaire Mairie. C’est une grande fierté qui va de pair avec la reconnaissance de notre capacité à agir, y compris dans des circonstances exceptionnelles. L’obtention d’un centre de vaccination dans notre ville en témoigne et va s’accompagner d’une subvention de près de 300 000 euros. 

Autre circonstance exceptionnelle pour laquelle nous avons su agir en parfaite collaboration avec l’Etat : la situation d’une vingtaine de familles logeant dans un hôtel insalubre, exploité par un marchand de sommeil. Après deux mandats d’inaction de la précédente majorité, une action d’évacuation avec solution d’hébergement a pu être enclenchée dans un délai très court pour protéger les familles risquant un danger imminent, grâce à l’action commune de la Ville et de la Préfecture des Hauts-de-Seine. 

Preuve une nouvelle fois de notre capacité à agir en bonne intelligence pour l’intérêt de tous. 

Preuve une nouvelle fois que Clamart n’est plus isolée. 

Comptez sur nous pour continuer à agir en ce sens, pour que notre Ville reste pleinement au centre du jeu et bénéficie de tout le soutien qu’elle mérite. 
 

Didier Dincher, Agnès Hartemann, Pierre Carrive, Nathalie Mangeard-Bloch, Philippe Saunier, Christine Genty, David Huynh

Nous sommes POUR un maire qui s'occupe de sa ville

Dans le dernier Clamart-Infos, vous avez dû lire l’appel vibrant à adhérer à LR et à voter pour Mme Pécresse aux primaires de la droite dans la tribune de la majorité. Nombre de Clamartois de droite comme de gauche se sont demandé à juste titre s’il était légitime que le maire utilise les moyens de la Ville pour passer un tel message partisan sans rapport avec Clamart. Est-il inquiet pour sa carrière politique pour en arriver là ? Obligé de renoncer à son soutien à M. Fillon depuis ses ennuis judiciaires, il est devenu un proche de cette candidate, et a certainement tout intérêt à ce qu’elle gagne. 

Nous avons fait un signalement au Préfet sur cette utilisation détournée d’une tribune à des fins électorales.

Nous sommes POUR faire de la solidarité une priorité de la ville

Début novembre, une vingtaine de familles clamartoises ont été évacuées d’un immeuble insalubre exploité par un marchand de sommeil, situation parfaitement connue de la Ville depuis des années. Clamart Citoyenne était intervenue à deux reprises au Conseil municipal pour demander un accompagnement social par le CCAS, sans succès. La préfecture a pris les choses en mains. Les familles sont temporairement relogées dans un hôtel de Clamart. Seulement 4 d’entre elles ont obtenu un logement social demandé depuis de nombreuses années. 

Cette situation de détresse interroge la décision irresponsable de la majorité municipale de démolir et reconstruire le quartier des 3F, rebaptisé Le Nôtre, en retirant du parc de logements disponibles près de 750 appartements indispensables pour répondre aux nombreuses situations d'urgences.

L'intérêt des Clamartois doit primer sur ceux des promoteurs immobiliers.

Notre bon anniversaire pour Béclère

Le journal de la ville réalise l’exploit d’écrire une page entière sur les 50 ans de l’Hôpital Béclère sans parler de ce qui secoue en ce moment l’hôpital public : personnels épuisés et désabusés qui fuient le métier, lits et blocs opératoires fermés, services d’urgence saturés. La question éthique d’actualité est celle de la « perte de chance » pour certains patients qui auraient dû être soignés ou opérés plus vite. Alors à l’occasion de cette date anniversaire nous exprimons tout notre soutien au personnel de l’Hôpital Béclère et appelons les Clamartois à participer à la journée pour sauver l’Hôpital Public le 4 décembre à Paris.

Nous profitons de cette tribune pour vous souhaiter à toutes et à tous de très bonnes fêtes de fin d’année.

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Stéphane Dehoche, Chantal Duvoid, Stéphane Astic, Silviane Dos Santos

« Cramer la caisse »

Cette accusation grossière lancée à propos du plan de relance mis en œuvre par le gouvernement, par la présidente de notre région Valérie Pécresse, ne serait-elle pas une nouvelle version de l’arroseur arrosé ? La région se trouve épinglée aujourd’hui par la chambre régionale des comptes pour sa gestion des lycées.
En matière de gestion de l’argent public, son premier vice-président et maire de Clamart est un expert ! Dérive du marché Trosy (+12 M€), doublement du budget du stade Hunebelle (+48 M€), dépassement à venir du budget de la rénovation en panne depuis 2014 du centre Desprez. Le bilan de ces 3 opérations est cruel pour le Maire :  Il crame la caisse ! 

Il est aujourd’hui incongru de donner des leçons d’orthodoxie budgétaire et d’avoir de telles pratiques. On ne peut laisser notre collectivité être gérée par des pyromanes.

Généreux Noël

Décembre ouvre la période des fêtes et invite à la générosité. Téléthon, Restos du cœur, Secours catholique, Secours populaire, et tant d’autres associations bénévoles œuvrent chaque jour, les initiatives caritatives sont nombreuses et sollicitent notre générosité. Soyons présents. Répondons à cette promesse de fraternité et cette invitation chaleureuse à se préoccuper des autres.

Nous vous souhaitons à tous, ainsi qu’à vos proches, de très belles fêtes de fin d’année et un joyeux Noël.
 

Une question ? Une suggestion ? Ecrivez-nous : democrates@clamartois.com
Retrouvez-nous : www.clamartois.com

À la une