ARCHIVES 2018

Retrouvez la rétrospective des expositions du Centre d'Art Contemporain Chanot dans cette page.
2018 - ViolaineLochu - Hypnorama - © Nicolas Giraud

DU 22 septembre au 9 décembre : COMME LES NUAGES, LES FORMES DU MONDE TOURNENT LES UNES DANS LES AUTRES

Artistes : Io Burgard, Matthieu Cossé et Dirk Zoete

Le CACC a donné carte blanche à la revue de dessin contemporain Roven !
« Les formes du monde » sont toutes entières contenues dans un dessin, voilà ce qu’on pourrait dire en particulier des œuvres réunies ici. C’est avec ce point de départ que Johana Carrier et Marine Pagès ont formé le groupe constitué de Io Burgard, Matthieu Cossé et Dirk Zoete.
L’exposition « Comme les nuages, les formes du monde tournent les unes dans les autres », citation extraite d’un poème de Hans Arp, est à l’image du dessin qui cherche, forme et se déploie sans fin, faisant écho à la manière de travailler de ces trois artistes, à la représentation du monde avec et à partir du dessin. Seules quelques lignes ont la capacité de créer un espace, des figures, comme une illusion de profondeur suggère un volume. Tout ce qui se dessine ici converge.

Créée en 2008 par Johana Carrier et Marine Pagès, Roven éditions est une structure éditoriale associative française. Elle publie la revue critique sur le dessin contemporain Roven ainsi que des ouvrages sur l'art contemporain et le dessin.

 

DU 7 avril au 8 juillet : THE SOCIAL LIFE OF THINGS

Artiste : Atelier Müesli

Le CACC a consacré une importante partie de son programme artistique au design graphique en confiant régulièrement la réinvention de son identité visuelle à de nouveaux ateliers de graphisme. Pour clôturer la collaboration initiée en 2016, le duo Müesli a été invité à déployer sa pensée, son positionnement graphique et ses recherches le temps d’une exposition.
L'exposition
Le duo Müesli choisit de partager avec le visiteur le fruit d'une recherche croisant l’anthropologie, le design, l’artisanat et l’art et imagine une mise en espace qui fait corps avec le centre d’art. L’exposition The Social Life of Things met ainsi en perspective une série de pratiques artisanales traditionnelles qui entrent en résonnance avec le travail du studio graphique. Fenêtre sur le monde et sur le « faire », ces artefacts constituent pour ces designers une source de réflexion particulièrement riche tant du point de vue formel, fonctionnel et conceptuel, que du point de vue des systèmes de représentation culturels, sociaux ou métaphysiques. L’exposition interroge ainsi la notion de production de sens, de formes et d’objets et engage une réflexion sur le design au-delà du champ du design.
Une publication rassemblant les recherches iconographiques et des extraits des recherches scientifiques étudiées par le duo sera éditée à l’occasion de l’exposition.

 

Masterclass livre pratique – pratique du livre  

Atelier Müesli   

A destination du public individuel et en échos aux expositions, le CACC propose régulièrement une Masterclass. Week-end intensif d’apprentissage et de pratique aux côtés d’un artiste emblématique de la scène contemporaine, la Masterclass constitue une immersion au cœur de la création, un lieu d’échanges et un moment d’expérimentation plastiques autour de l’art le plus actuel.

En avril 2018, en lien avec la résidence graphique et l’exposition du duo Müesli, le CACC a proposé une Masterclass inédite, ouverte à tous sans compétences préalables, encadrée par Mytil Ducomet, l’un des membres du duo Müesli.
Le temps d’un atelier intensif de deux jours, les participants ont pu rencontrer le graphiste et créer avec lui un livre mettant en valeur et racontant l’histoire d’un objet personnel apporté par chacun. Les participants ont ainsi investi nombre de grandes étapes de la fabrication d’un livre : élaboration du récit, composition des pages, prises de vue des objets, assemblage final.
Cette Master class a apporté un éclairage singulier sur les recherches du duo Muesli, notamment sur l’attention qu’ils portent aux « choses », à leur histoire, leur création, leurs usages, leur symbolique. Un aspect de leur travail visible également dans leur exposition monographique « The Social Life of Thing », qui met en perspective la figure du graphiste avec une série de pratiques artisanales traditionnelles.
 

Du 24 mai au 24 juin : CES BANCS-LÀ

Artiste : Yannick Vallet

À l’occasion de la Semaine des arts, le CACC a invité le photographe Yannick Vallet à présenter une sélection d’œuvres dans le Parc Maison Blanche.
Yannick Vallet est un photographe Clamartois venu du cinéma et de la télévision (il a réalisé des fictions et des documentaires). Spécialiste du cinéma, auteur de trois courts métrages et diplômé de l'École Supérieure d'Études Cinématographiques de Paris, il a depuis toujours lié intimement photographie et réalisation. C'est en 2009, lors de l'ouverture de son photoblog « Deux ou trois choses » que Yannick Vallet a décidé de se consacrer exclusivement à la photographie. Depuis, il travaille sur plusieurs séries dont les points communs sont l'exploration du passé et la découverte de nouveaux territoires.


Depuis près de dix ans, je photographie, collecte, rassemble tous les bancs que je croise sur mon chemin. Et je me souviens très bien lorsque tout a commencé. C’était à Guéthary, un jour du mois d’août 2009, du côté du Sentier des Baleines. C’était un jour un peu gris, un peu humide. C’était face à l’océan et ce banc d’un autre âge, très art déco, à l’image de l’ancien hôtel que je venais de croiser, semblait m’attendre. Mais à ce moment-là, alors que j’appuyais sur le déclencheur, je ne soupçonnais pas que ce banc allait être le premier d’une très longue série…

 

Du 27 janvier au 25 mars : HYPNORAMA

Artiste : Violaine Lochu

À l'occasion de sa première exposition personnelle,Violaine Lochu, Lauréate du prix AWARE pour les artistes femmes 2018 sous l’égide de la ministre de la Culture, rassemble des oeuvres et des environnements inédits spécifiquement créés pour le lieu, ainsi que des partitions, éditions et vidéos relatives à ses performances. Elle invite l’artiste Guillaume Constantin à l’accompagner dans la mise en espace de ces projets et s’entoure de musiciens et de théoriciens pour un programme de performances.

Violaine Lochu est une artiste de la voix, du langage et de l'action : sa pratique artistique se concentre sur une exploration du timbre vocal qu’elle transcende, tord, calque et partage lors de projets personnels ou collaboratifs. En ayant recours à de multiples identités d’emprunt, ses expérimentations explorent les territoires populaires et témoignent d’une profonde curiosité pour l’autre : ses récits, ses connaissances, son rapport au monde – que cet autre soit humain ou non. Ses recherches vocales l’amènent également à sonder les états intérieurs du corps et de la conscience par l’intermédiaire d’expériences transcendantales, chamaniques ou divinatoires.

À Clamart, l’artiste convie ainsi le visiteur à un grand voyage intérieur.  L’exposition donne forme aux recherches que Violaine Lochu consacre à l’hypnagogie (état de semi-conscience qui précède le sommeil) et transforme l’espace en un display immersif et sonore qui entraîne le visiteur dans le trouble du rêve éveillé. Mue par la question perspectiviste invitant chacun à se déplacer du point de vue de l’autre, l’artiste propose également une vidéo inédite, réalisée en Laponie et dans laquelle le paysage est appréhendé via les perceptions du minéral, du végétal et de l’animal.