#1idéepositive, Coronavirus, Santé, Enfance

L'EMS propose des activités physiques, sportives et corporelles à la maison

En cette période de confinement où les enfants restent à la maison, l’Ecole Municipale des Sports propose aux enfants âgés de 3 ans à 5 ans, des exercices posturaux quotidiens, à faire seul ou en famille qui permettront l’éveil, contribueront à la gestion de l’anxiété ou encore faciliteront le bien-être tout en apprenant à bien connaître son corps et à en prendre soin.

Publié le

Le réveil

A faire tous les matins après le petit déjeuner

En position debout, inspirez en tendant les deux bras vers le plafond, expirez en les ramenant sur le côté puis joignez vos mains dans le dos et éloigner vos mains des fesses en inspirant, puis expirez en relâchant les bras le long des jambes et allez jusqu’aux mollets avec la tête bien rentrée et un dos rond.

Redressez-vous petit à petit en inspirant et en déroulant le dos puis soufflez.

Recommencez au moins trois fois.

Le papillon

A faire comme transition entre l’agitation de la journée et un moment calme

En position assise en tailleur comme un petit indien, soulevez la fesse gauche en appuyant la main droite au sol puis soulevez la fesse droite en appuyant la main gauche au sol. Puis, les deux mains posées sur les genoux, faites comme un papillon qui bat des ailes ; montez les genoux comme pour les faire se toucher puis redescendez-les en vous aidant de vos mains.

Recommencer au moins trois fois.

La fleur

A faire comme transition entre l’agitation de la journée et un moment calme.

En position assise en tailleur comme un petit indien, les mains sont posées sur l’estomac, la tête rentrée et le dos rond. Ouvrez progressivement les bras et levez les vers le plafond en les laissant écartés comme une fleur qui ouvre ses pétales au soleil.

Inspirez et redressez votre tête comme pour chercher la lumière. Puis, en expirant, reformer une boule en regroupant vos mains vers l’estomac et en rentrant votre tête.

Recommencer au moins trois fois.

Le soleil

A faire comme transition entre l’agitation de la journée et un moment calme.

En position allongée sur le dos au sol, les bras le long du corps et les jambes tendues, inspirez en écartant les bras et en écrasant le dos au sol, puis expirez en ramenant les bras le long du corps et en relâchant le dos.

Inspirez en ouvrant les jambes et en écrasant le dos au sol, puis expirez en rapprochant les deux jambes. Inspirez en écartant les bras et les jambes comme les rayons d’un soleil qui voudrait être énorme, ouvrez grand les yeux.

Recommencez au moins trois fois.

L’escargot qui s’endort

A faire comme transition entre l’agitation de la journée et un moment calme

En position assise en tailleur comme un petit indien, mettez les deux pieds l’un contre l’autre, passer les mains sous les mollets et tourner les paumes de mains vers le haut. Rentrez la tête et le dos en posant le menton sur votre poitrine. Vous voilà comme un escargot dans sa coquille. Vous ne bougez plus, vous êtes bien tranquille.

Recommencez au moins trois fois.

L’escargot qui se réveille qui se réveille

A faire comme transition entre l’agitation de la journée et un moment calme

En position assise en tailleur comme un petit indien, mettez les deux pieds l’un contre l’autre, passer les mains sous les mollets et tourner les paumes de mains vers le haut. Rentrez la tête et le dos en posant le menton sur votre poitrine. Vous voilà comme un escargot dans sa coquille.
Vous tournez les paumes de mains l’une vers l’autre et levez progressivement les bras vers le plafond comme si vous aviez des cornes d’escargot. Vous inspirez et redressez votre dos en levant la tête.

Recommencez au moins trois fois.

La petite abeille qui butine

A faire comme transition entre l’agitation de la journée et un moment calme.

En position assise en tailleur comme un petit indien, les mains sont posées sur les cuisses, vous êtes une petite abeille. Vous imaginez une belle fleur sur chacun de vos genoux et vous avez envie d’aller vous poser dessus. Accrochez vos mains derrière la tête, ouvrez grand vos coudes et imaginez que vous avez des ailes.

Vous penchez votre tête et votre coude droit vers votre genou gauche comme pour butiner cette belle fleur en expirant bien. Vous vous redressez en ouvrant bien vos ailes et allez vers l’autre fleur qui est posée sur l’autre genou.

Recommencez trois fois.

Le vent dans la forêt

A faire pour retrouver le calme

En position debout, les pieds bien posés sur le sol, les bras bien relâchés le long du corps, vous avez le haut du corps bien détendu. Vous êtes un chêne majestueux.
Le vent se met à souffler petit à petit… Vos bras se mettent à se balancer d’un côté puis de l’autre. Le tronc et les racines ne bougent pas, seules les branches se balancent.
Et quand c’est la tempête, les branches se soulèvent et s’agitent sans ébranler le troc qui lui reste bien planté. Quand le vent se calme, tout s’arrête.

Recommencez trois fois.

Tir à l’arc

A faire avant de se mettre au travail scolaire (favorise la concentration)

En position debout, les pieds largement écartés, tournez votre pied droit vers l’extérieur et votre pied gauche vers l’intérieur, tendez vos deux bras l’un contre l’autre vers la droite et pliez le genou qui est devant. Regardez bien devant vous en fixant la cible. Inspirez en pliant le bras gauche vers l’arrière comme un indien qui prépare sa flèche (statue), puis expirez en ramenant le bras gauche à côté du bras droit comme pour lancer la flèche (insistez sur l’expiration profonde et vive).
Faire deux fois de chaque côté.