Portrait, Rencontre, Musique

Marlène Rodriguez nous enchante

Cette jeune artiste a passé toute son enfance à Clamart. Elle sort un premier album talentueux !

Publié le - Mise à jour le

Comment avez-vous découvert votre passion pour la chanson ?

Elle existe depuis toujours ! Si je ne suis pas née musicienne, mes parents m’ont très rapidement proposé de pratiquer des activités musicales et artistiques. Je suis donc rentrée à 5-6 ans au Conservatoire de Clamart. Je passais aussi des heures devant ma glace à chanter avec un stylo en guise de micro. Au collège Alain Fournier j’ai pu accéder aux classes musicales à horaires aménagés puis je me suis produite avec un groupe de guitaristes classique, un groupe de jazz et même l’orchestre de Clamart.

Que vous a apporté le Conservatoire ?

J’ai eu la chance d’y faire des rencontres marquantes dont celles de Siv Laventure, ma professeure de flûte et Lionel Erpeling, mon professeur de chant classique. Ils m’ont appris le goût de l’effort tout en cultivant le côté ludique de la musique. Cela m’a
aussi enseigné la rigueur, le calme.

Quand avez décidé de vous lancer dans la musique ?

J’ai toujours rêvé d’interpréter mes chansons en proposant quelque chose qui aurait un sens pour le partager. Ce n’est pas venu et j’ai donc mis ma passion de côté pour laisser le temps au temps. Après des études d’économie qui m’ont amené dans le milieu de la finance, j’ai finalement commencé à écrire en juin 2016. 

Après trois ans d’écriture vous venez d’enregistrer votre premier album. Comment décririez-vous vos chansons ?

Avec des couleurs musicales variées telles que du blues, du rock, de la pop… elles sont brutes et transparentes. L’ensemble forme un disque de chanson française fidèle à ce que je suis.

Pourquoi l’intitulez-vous « Histoire de C » ?

La phrase « parce que tout commence souvent par une Histoire de Cœur  » est ressortie pendant la création. Elle résume aussi ma vie et se veut un clin d’œil aux personnes que j’ai rencontrées dans mon parcours artistique. Enfin, elle me représente bien car je mets beaucoup de cœur dans tout ce que j’entreprends.

Si vous deviez écrire une chanson sur Clamart, vous diriez quoi ?

Si la ville n’est pas explicitement citée dans mes textes, elle y est en trame de fond car une grande partie de ce que j’y chante s’est passé à Clamart. Clamart m‘inspirerait une chanson sur la nostalgie de l’enfance car j’y ai vécu de 0 à 20 ans et j’y reviens très souvent pour voir mes parents ou ma sœur qui y habitent. 

Quels sont vos projets artistiques ? 

Mon album est disponible en streaming sur toutes les plateformes de téléchargement musical (deezer, spotify, applemusic…). À Clamart il est aussi en vente à la librairie Mémoire 7. Par ailleurs, je suis en train de préparer des concerts dont les dates seront prochainement annoncées sur mon site web marlenerodriguez.com