Conférences Remue-méninges

La politique culturelle de la Ville s’enrichit avec la création de Remue-méninges, le cycle de conférences 100% culture !

Ce nouveau rendez-vous réalisé en partenariat avec les différents équipements culturels de la Ville a pour ambition de vous proposer des conférences sur des sujets d’actualité, de société, l’art et la culture. Ces rencontres font appel à des spécialistes reconnus, s’adressent à tous et sont gratuites. À vous de choisir parmi les rendez-vous proposés dans notre programme semestriel.

Les prochaines conférences

L’histoire naturelle et le roman initiatique

En résidence d’écrivain au Muséum national d’Histoire naturelle, l’écrivain Patrice Pluyette s’immerge au contact des chercheurs dans l’exploration de la biodiversité à travers les océans et les continents, autour des campagnes zoologiques de collecte de spécimens et de leur identification scientifique. Il met ainsi en contact l’Histoire naturelle en tant que science vivante et le roman initiatique en tant que genre littéraire, autant nourri par les expéditions passées que par le travail actuel des chercheurs. Patrice Pluyette propose de rencontrer le public à cet instant de son travail.

Lauréat de plusieurs prix, Patrice Pluyette a notamment reçu le Prix Amerigo Vespucci pour son roman La traversée du Mozambique par temps calme (2008), qui a également été sélectionné pour les Prix Goncourt et Médicis.
Professeur au Département « Systématique et évolution » du Muséum National d'Histoire Naturelle, Guillaume Lecointre s’intéresse aux relations évolutives entre les êtres vivants, et plus particulièrement aux relations d’apparentement entre les espèces.


Par Patrice Pluyette et Guillaume Lecointre
Samedi 17 février – 16h
Médiathèque La Buanderie

Logo conseil départementalLogo region

La vie ordinaire au prisme de la philosophie

L’ordinaire, c’est l’évidence du quotidien, cette partie de la vie qui n’interpelle pas, et à laquelle on ne réfléchit jamais. Alors, comment penser la vie ordinaire ? Adèle Van Reeth évoquera cette réflexion qui l’accompagne depuis des années : pourquoi la vie ordinaire est-elle le lieu d’une intranquillité ? Quels peuvent être le rôle et la fonction de la philosophie mais aussi de la littérature, du cinéma et de la création artistique en général à cet égard ?

Philosophe, ancienne élève de l’ENS de Lyon, Adèle Van Reeth travaille sur Stanley Cavell, le cinéma et la pensée de l’ordinaire.
Depuis septembre 2011, elle produit et anime l’émission quotidienne de philosophie « Les Chemins de la philosophie » sur France Culture.


Par Adèle Van Reeth
Samedi 10 mars – 16h
Médiathèque La Buanderie

Le cinéma, un art ancien parmi les nouveaux

L’art tel que le cinéma a contribué à le faire évoluer, à le pousser à l’expérimentation et à donner naissance à d’autres formes, les arts mécaniques et médiatiques, avec notamment l’arrivée de la vidéo au début des années 60, les installations à base de films, les remakes, jusqu’à aujourd’hui avec le numérique. On remonte aux sources du phénomène en repartant de Walter Benjamin, en découvrant les installations des Douglas Gordon... pour aller jusqu’au « remake » numérique du début de 2001 l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrick par Emilie Brout et Maxime Marion.

Historienne de l’art contemporain et critique d’art, Vanessa Morisset s’intéresse à peu près à tout, suivant un programme inspiré de Gilles Deleuze, « sortir de l’art par l’art ». Elle a beaucoup travaillé sur les relations entre art et cinéma. Elle est correspondante à Paris de la revue canadienne Esse.

Par Vanessa Morisset
Samedi 17 mars – 15h
Centre d’art contemporain Chanot

Vivre en majuscule avec la philosophie

Burn-out, addictions en tout genre, chagrins d’amour, problèmes d’argent, de jalousie ou de solitude... Comment affronter les aléas et les tempêtes de la vie ou se remettre d’avoir un jour vécu le meilleur ? Et le bonheur, dans tout ça ? Faut-il suivre ce régime imposé des petits plaisirs pour l’atteindre ? Face aux maux du corps et de l’âme, la philosophie propose des remèdes, une médecine. Elle permet aussi de retrouver le goût d’un bonheur libre et véritable, en cultivant l’espérance et en bannissant les contentements faciles.

Normalienne, agrégée et docteur en philosophie, Laurence Devillairs s’intéresse dans ses deux ouvrages Guérir la vie par la philosophie (PUF, 2017) et Un bonheur sans mesure (Albin Michel, 2017) à la manière dont la philosophie élargit l’horizon et permet de vivre en majuscule.

Par Laurence Devillairs
Samedi 17 mars – 16h
Médiathèque La Buanderie

La danse, une formation de l'identité féminine de notre société

Parce que les sociétés éduquent leurs membres de manière globale, avec une formation intellectuelle, morale mais aussi physique, elles ajoutent à la différence sexuelle une différence socioculturelle. Les sociétés « font » les hommes et les femmes en les séparant. Dans notre société occidentale, la pratique de la danse, considérée comme un « truc de filles », témoigne de ce façonnage social des sexes. Comment la pratique de la danse façonne-t-elle l’identité féminine dans notre société ? Que nous apprend-elle de la manière dont notre société se représente le féminin et de la manière dont les femmes y vivent leur féminité ?

Virginie Valentin est anthropologue de la culture et chercheure associée au Centre de recherche sur les Liens sociaux à l’Université Paris Descartes. Son essai L’art chorégraphique occidental, une fabrique du féminin. Essai d’anthropologie esthétique a été publié aux éditions l’Harmattan (2013).
Cette conférence est organisée dans le cadre du Printemps de l’Égalité.

Par Virginie Valentin
Samedi 24 mars – 16h
Médiathèque La Buanderie

Gérard Grisey et l'aventure spectrale

Dans les années 70, Gérard Grisey initiait un mouvement de pensée musicale baptisé « La musique spectrale ». Quelle ouverture allait opérer cette nouvelle musique et quelle influence aura-t-elle eu sur les générations suivantes de compositeurs ? Enfin, quelles leçons en auront tiré les plus jeunes qui ont développé la notion de « bruit » dans ce qu’ils appellent la musique concrète instrumentale ? D’une manière simple et abordable, Philippe Hurel tentera de montrer la richesse et l’importance de cette aventure musicale, des années 70 à aujourd’hui.

Philippe Hurel est musicien, compositeur et pédagogue. En 1991, il fonde l’ensemble Court-Circuit dont il est toujours directeur artistique. En 2013, il est nommé professeur de composition au Conservatoire  national de Lyon. Ses œuvres ont été interprétées par de nombreux ensembles et orchestres.

Mercredi 28 mars – 18h
Conservatoire Henri Dutilleux

Page publiée le 3 Janvier 2018 - Mise à jour le 12 Février 2018