Aides sociales

Le centre communal d’action sociale (CCAS) accueille et informe le public et instruit les demandes d’aides sociales légales ou facultatives.

Aides sociales légales

Revenu de Solidarité Active : ce revenu permet de lutter contre la pauvreté en complétant les revenus du travail. L’instruction des dossiers s’effectue à l'espace insertion de la Maison de l'Emploi

Aides sociales facultatives délivrées par le CCAS

Le centre communal d’action sociale peut intervenir sous forme de prestations en nature ou en espèces, remboursables ou non. Ces aides dites facultatives ou extra-légales montrent le rôle de proximité du CCAS et sa souplesse d’intervention. Elles répondent à des situations exceptionnelles ou d’urgence (besoins alimentaires, restauration scolaire, frais de santé exceptionnels, centre de loisirs…).

L’instruction des dossiers s’effectue auprès d’une assistante sociale de l'espace départemental d’actions sociales, de la CRAMIF, de la CAF ou d’autres institutions.

Aides sociales facultatives en lien avec le Conseil Général

FLIJ : Le Fond Local d’Insertion aux Jeunes est un dispositif départemental qui s’adresse aux jeunes en difficulté âgés de 16 à 25 ans. Il a vocation à leur apporter une aide en vue de favoriser leur insertion sociale et/ou professionnelle (prise en charge des frais de transport, santé, formation, permis de conduire…). L’instruction des dossiers s’effectue en majeure partie à la mission locale ou à l'espace départemental d’actions sociales.

FSL/FSL volet énergie : Le Fonds Local de Solidarité est un dispositif accordé à toute personne ou famille éprouvant des difficultés particulières, en raison notamment de ses conditions d’existence ou de ressources inadaptées. Le FSL propose des aides financières à l’accès ou au maintien dans le logement et finance des mesures d’accompagnement social liées au logement lorsqu’elles sont nécessaires. Les aides octroyées prennent la forme de subventions, de prêts sans intérêts, de garanties aux impayés de loyer accordés aux ménages, ou de financement de mesures d’accompagnement social. Les dossiers sont nécessairement instruits par une assistante sociale de l'espace départemental d’actions sociales, de la CRAMIF, de la CAF ou d’autres institutions.

Domiciliation

Sous certaines conditions, le centre communal d’action sociale peut domicilier les personnes.

Page publiée le 23 Octobre 2012 - Mise à jour le 13 Décembre 2017