Enfouissement de la ligne THT

La ligne très haute tension qui traverse Clamart et Le Plessis-Robinson sera mise en souterrain d'ici 2024.

En 2014, l’équipe municipale s’est engagée à déployer plusieurs projets d'aménagement de la Ville. L’enfouissement de la ligne à très haute tension en fait partie et a reçu l’aval des services de l’État en étant intégré au CIN, le «Contrat d’Intérêt National».

Un projet d’envergure

L’enfouissement de la ligne Très Haute Tension 225 000 Volts qui surplombe la commune va permettre de reboiser la forêt, de faire disparaitre les pylones de 40 mètres de haut, mais aussi de créer deux écoquartiers mixtes comprenant des logements, des bureaux et des commerces aux abords de la D906.
Il mettra en valeur les zones d’habitation du centre-ville, du Jardin Parisien, du Soleil Levant et de la Plaine, ainsi que les équipements publics tels que l’hôpital Antoine Béclère et le collège des Petits Ponts. L'enjeu de ces travaux est donc à la fois esthétique, économique et environnemental.

Le financement

Ce projet complexe à fort potentiel, co-réalisé et co-financé avec la Ville du Plessis-Robinson et la société RTE, a reçu le feu vert de l’État, validé par le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer. La Métropole du Grand Paris, le Département des Hauts-de-Seine et la Région Île-de-France y apporteront également leurs soutiens financiers.

Le Maire de Clamart, Jean-Didier Berger, s'exprime sur ce projet :
"Dès mon élection en 2014, nous avons lancé les études de faisabilité du dossier qui a reçu l'aval de l'Etat et été intégré dans un contrat d'intérêt national avec d'autres projets d'aménagement de la ville. Conjointement avec le maire du Plessis-Robinson, nous avons porté le projet devant RTE qui le cofinance à 28% dans le cadre de la procédure de mise en souterrain d'initiative locale (MESIL). Nous sollicitons également le soutien financier des autres collectivités qui sont nos partenaires financiers habituels (territoire, département, région, métropole). Sur le plan technique, RTE a pris à coeur ce dossier qui représente une prouesse qui paraissait impossible à réaliser. En trois ans, nous avons pu relever le défi !"

Le chantier

De nouveaux câbles vont être enterrés sous les voiries ; l’occasion de refaire à neuf une partie des rues communales. Une fois ce nouveau réseau disponible, les lignes souterraines seront connectées et  les anciennes lignes aériennes déconnectées. Les pylônes seront alors démontés.

Page publiée le 25 Septembre 2017 - Mise à jour le 15 Décembre 2017