L'Harmonie de Clamart fête ses 150 ans

Le 16 septembre à 20h30 au théâtre Jean Arp, assistez au grand spectacle de l'Harmonie de Clamart !

Aidés dans leurs recherches historiques par Gisèle Jullemier, présidente de l’association Les amis de Clamart, les responsables de l’Harmonie de Clamart ont pu mettre à jour son passé prestigieux. D’après les archives, en 1867, le  Maire de Clamart Jules Hunebelle décide de créer une formation musicale avec les ouvriers de la plâtrerie qu’il dirige. Le premier chef s’appelle Pierre Lecussant. Sous sa direction, des concerts sont donnés dans le parc Maison  Blanche. Dans les années 1880, le saxophone, inventé par Adolphe Saxe, vient s’ajouter aux trompettes, clairons, tambours et gros tubas. « Malheureusement, avec la première guerre mondiale de nombreux musiciens sont obligés de partir au front. Si les effectifs de l’Harmonie diminuent, elle continue néanmoins de se produire pour les commémorations, les concours et donne des concerts dans un hôtel particulier situé place de la mairie. Il en est de même lors de la seconde guerre mondiale » explique Alain Evano, président de l’association.

Un grand virage artistique

Dans les années 1980-1990, l’harmonie décide de changer de registre. Alors  qu’elle interprétait principalement de la musique classique, elle s’intéresse à  des mélodies plus contemporaines sous l’impulsion du nouveau chef Thierry   Lalet. Comédies musicales et musiques de film s’ajoutent à son répertoire. En 2017, elle garde cette philosophie. Son programme, renouvelé chaque année contient des airs de Georges Geshwin, Boris Vian, Michel Berger, des Pink Floyd, des musiques de films... D’ailleurs, l’harmonie peut se targuer d’avoir  été dirigée par le compositeur Vladimir Cosma pour un concert exceptionnel en 2015.

Une philosophie d'échange

Tous les deux ans, l’Harmonie reçoit l’orchestre d’une autre ville. Elle a ainsi vécu des moments d’exception avec les orchestres de Sherbrooke au Québec, Le Bailleul dans la Sarthe, Lillebonne en Seine-Maritime... Ses 70 musiciens dont l’âge varie de 17 et 70 ans aiment partager leur  passion. Le recrutement est donc sans cesse ouvert. «Pour rejoindre la troupe, il n’est pas nécessaire de passer une audition. Il  suffit d’avoir cinq ans de pratique musicale d’un  instrument. Nous répétons tous les jeudis soirs au conservatoire Henri Dutilleux dans une ambiance très sympathique et joyeuse» confie Alain Evano. Toujours dans un esprit de convivialité, l’Harmonie donne de nombreux concerts. Le 8 octobre, elle se produira au parc Montsouris, peu de temps après avoir offert  un spectacle exceptionnel lors des journées du  patrimoine.  Samedi 16 septembre à  20h30 au théâtre Jean Arp, elle célèbrera ses 150 ans et retracera sa magnifique histoire avec des projections vidéo. Un moment à ne rater sous aucun prétexte !

retour

Page publiée le 5 Septembre 2017 - Mise à jour le 20 Septembre 2017